Les meilleurs mangas des dernières années 

Ces dernières années, de nombreux mangas ont fait parler d’eux, on pense notamment à Kimetsu No Yaiba qui est un succès colossal dans le monde. Ces œuvres se multiplient et la culture de la bande dessinée japonaise s’ancre en France. 

De nouveaux mangas très prometteurs qui continuent à paraître 

Récemment, le milieu de la bande dessinée nippone a connu des moments difficiles, avec la mort de l’auteur de Berserk. Les fans ont aussi souffert, en pensant que Hunter X Hunter ne serait jamais continué alors que l’on a appris l’inverse il y a peu.

Sakamoto days 

Sakamoto s’inscrit dans la veine de ces shōnens qui associent humour et actions dans la même œuvre. Cette combinaison fonctionne particulièrement bien, il suffit de constater le succès de Naruto ou de One Piece (d’ailleurs, savez-vous combien d’épisodes il y a dans One Piece ?). L’œuvre de Yuto Suzuki est publié dans le Weekly Shōnen Jump et continue son bonhomme de chemin avec six tomes à son actif. L’intrigue conte la vie d’un assassin légendaire, Sakamoto, qui, en tombant amoureux, délaisse sa profession pour mener une vie de couple. Il gère une supérette de quartier et est dorénavant gros. Néanmoins, il est forcé de reprendre du service, puisque son identité connue de tous les assassins est un problème. 

Jujutsu Kaisen 

La bande dessinée d’exorciste réalise des records de vente en se plaçant comme le manga le plus vendu au Japon sur l’année 2021, devant One Piece ou Kimetsu Yaiba. La série d’animation de Mappa fut une bonne publicité. Le manga préquel Jujutsu Kaisen 0 est adapté en film d’animation en 2021. L’intrigue se déroule dans un monde humain classique, en apparence, bien qu’il soit le théâtre d’une lutte acharnée entre les exorcistes et les fléaux. Itadori Yuji, un lycéen, avale la relique du plus puissant des fléaux, Sukuna. Celui-ci fusionne avec Itadori et cohabite avec lui, tentant en permanence de prendre le dessus sur son hôte. Son objectif est donc de devenir un puissant exorciste afin de sauver les innocents des terribles fléaux. 

À lire aussi :  Tout savoir sur MHA (My Hero Academia)  : personnages, histoire (synopsis), opening

Des mangas qui méritent une meilleure reconnaissance 

Certains mangas qui se sont finis il y a quelques années manquent de reconnaissance de la part de la communauté. Ils n’ont pas bénéficié d’un animé très qualitatif, ce qui a dégradé leur image, surtout dans le cas de Tokyo Ghoul ou The Promised Neverland. 

Le seinen de Sui Ishida fut critiqué, de par son animé qui n’est pas excellent, il faut l’admettre. Cependant, le manga qui se décline en 2 parties : Tokyo Ghoul et Tokyo Ghoul: re 

L’intrigue, qui se déroule dans un Tokyo assez sombre, introduit Ken Kaneki, un jeune étudiant. Lorsqu’il est attaqué et blessé par une goule, sa vie bascule. Il devient mi-humain mi-goule. Il part travailler au café intitulé “Antique”. Ce repaire de goule lui apprend à vivre avec sa nouvelle identité, dans un monde qui rejette et chasse les goules. L’œuvre exploite la guerre qui confronte les goules au centre de contrôle des goules, le CCG. Une organisation de goule, l’Arbre Aogiri. Ainsi, Kaneki, découvre que les hommes ne sont pas différents des goules et il commence à s’adapter. Il est épaulé de goules qui le soutiennent, tels que : 

  • Nishiki Nishio, 
  • Toka Kirishima 
  • Hinami Fueguchi. 

Ce manga est donc malheureusement sous-coté malgré son histoire très intéressante et bien développée.

5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire