Akira Toriyama, auteur de “Dragon Ball”, meurt à 68 ans

Le manga “Dragon Ball” est une réelle icône dans la pop culture japonaise inspirant de nombreuses adaptations pour la télévision, le cinéma ainsi que les jeux vidéo, touchant des fans bien au-delà des frontières du Japon.

Akira Toriyama, l’artiste japonais de manga très influent qui a créé “Dragon Ball” dans les années 1980 et en a assuré le développement pour en faire un phénomène mondial, est décédé le 1er mars des suites d’un hématome sous-dural aigu. Il avait 68 ans.

Son décès a été confirmé le vendredi 8 mars 2024 par son studio de production de mangas et de dessins, Bird Studio, et par Capsule Corporation Tokyo, qui ont déclaré dans un communiqué que la cause était un hématome sous-dural aigu correspondant à une collection sanguine (le plus souvent post-traumatique) localisée entre la dure mère et le cerveau :

“Nous regrettons vivement qu’il ait encore plusieurs œuvres en cours de création avec beaucoup d’enthousiasme. De plus, il aurait encore beaucoup de choses à accomplir”, peut-on lire dans le communiqué de Bird Studio, qui comprend une clause de non-responsabilité indiquant qu’il a été traduit mécaniquement. “Il a laissé de nombreux mangas et œuvres d’art à ce monde. Grâce au soutien de tant de personnes à travers le monde, il a pu poursuivre ses activités créatives pendant plus de 45 ans. Nous espérons que l’univers de création unique d’Akira Toriyama continuera d’être aimé par tous pendant encore longtemps.”

Né le 5 avril 1955 à Nagoya, au Japon, Toriyama connu un succès précoce dans l’industrie du manga avec la création de la série populaire “Dr. Slump” à la fin des années 70, remportant un Shogakukan Manga Award en 1981 et supervisant deux adaptations animées ultérieures. Cependant, cette consécration n’est rien comparée à “Dragon Ball”, la suite de son one-shot “Dragon Boy”, influencé par les films de kung-fu. Publié pour la première fois sous forme de feuilleton en 1984, “Dragon Ball” est devenu l’une des séries de mangas les plus vendues de tous les temps. On lui attribue également la popularité du manga dans le monde entier, encore renforcée par l’audience durable de ses diverses adaptations en anime dans les pays occidentaux.

À lire aussi :  Tout savoir sur SNK (l'Attaque des Titans)  : personnages, histoire (synopsis), opening

Ainsi, son œuvre la plus connue, “Dragon Ball”, raconte l’histoire d’un jeune garçon nommé Son Goku qui entreprend un voyage pour collecter sept boules de crystal d’un dragon qui permettent de réaliser un vœu. Depuis sa création dans les années 1980, l’œuvre compte 42 volumes, s’est vendue à des millions d’exemplaires dans le monde entier et est devenue l’un des mangas les plus célèbres.

Artiste qui a largement travaillé en dehors des projecteurs, Toriyama a travaillé au-delà de Dragon Ball tout au long de sa vie, en particulier après avoir joué un rôle créatif moins important dans la série dans les années 90. Parmi ses autres réalisations, citons diverses séries de mangas à épisodes, ainsi que la conception de personnages pour des jeux vidéo classiques tels que “Chrono Trigger” et la série “Dragon Quest”.

Toriyama est revenu à “Dragon Ball” dans les années 2010, le dessinateur de manga étant crédité du scénario du film “Dragon Ball Z : Battle of Gods”, la première adaptation cinématographique de “Dragon Ball” depuis près de 20 ans. Il est resté impliqué dans la propriété tout au long de sa récente série de productions cinématographiques, y compris la plus récente, “Dragon Ball Super : Super Hero” de 2022.

Un service funéraire privé a déjà été organisé pour la famille de Toriyama. Il laisse derrière lui sa femme, Yoshimi Katō, et leurs deux enfants.

Source : nytimes.com

Notez cet article

Laisser un commentaire